Much Ado For Nothing (Real Time Web)

Qui connaît cette rue à Paris dans le 11 eme ?

Tout part d’une banale recherche de locaux (cf PME Multimédia cherche 130 m2 de bureau dans paris au cas où), afin de ne pas passer directement par l’agence nous recherchons les coordonnées du propriétaire.
Le seul Indice une photo de la rue, je décide de la twitter à mon réseau (c’est à dire de propager l’info) « Qui connaît cette rue à Paris dans le 11 eme ? #immobilier #merciaugenereuxRT http://post.ly/Rf61 »
Rapidement nous obtenons une localisation du quartier grâce aux informations des contacts twitter du RTW (real time web) car en 10 minutes j’ai eu 2 réponses.
Pour trouver l’adresse précise je cherche un moteur de recherche de reconnaissance d’image. J’ai vu tourner GOGOLE sur Androïd mais pas de mobile Androïd sous la main.
On se balade avec Google street view dans tout le 11 eme (30% de la société ;o)) pour trouver cette fameuse rue.
Peu à peu grâce à l’entraide du réseau et l’innovation technologique on se rapproche du but.
Je reprends l’annonce initiale, en relisant attentivement, l’adresse était écrite.

Et l’adresse rue du moulin joly 75011 Paris

La morale de l’histoire…

Entrepreneur, Ami et surtout 36eme wikio ! @Friendsclear

Retrouver les sur http://www.friendsclear.com/

Cette entrepreneur m’a confié l’algorithme du célèbre moteur de blog / influenceur / peopleduweb #wikio .
Il suffirait d’une pincée de keyworgingage dans le titre, 2 cuillerées d’amitié Blogueur … (secret…) et le tour est joué.

PS : Nous sommes preneurs de vos Back links mais surtout ceux qui sont rankés wikio ;o)

Posted via email from Nicolas’s posterous

E-reputation, quand l’absence se fait sentir

D’après un article du site Le Monde « Les entreprises soignent leur e-reputation », cette prise de conscience est encourageante mais ces entreprises savent-elles réellement de quoi il s’agit ?

L’e-reputation est une notion qui commence à prendre une grande ampleur. Souvent associée aux bad buzz et à la gestion de crise, certains s’imaginent encore que soigner son e-reputation s’apparente à de la manipulation d’information. Les entreprises qui pensent qu’une présence rassurante suffit à véhiculer une bonne image de marque font fausse route et cela s’en ressent.

L’article du monde nous offre indirectement un exemple de mauvaise gestion d’e-reputation avec le cas de la SNCF et d’Eurostar qui malgré l’initiative d’un plan de communication OnLine pour veiller à calmer les esprits ne semblent pas s’inquiéter des commentaires des usagers. cf 5 réactions sur 7 sont négatives

Le comble de la gestion de réputation pour un article sur la e-reputation

« La SNCF organise une veille permanente sur Internet. « Je me suis attaché à percevoir comment un bruit média évolue et à déceler un signal faible », explique Patrick Ropert. » L’article poster par le Monde daté du 24.12.09 compte pourtant plusieurs critiques négatives sur la marque et aucun représentant ne s’est donné la peine de répondre à ces usagers agacés qui attendent de la transparence et des initiatives destinées à améliorer les services qui leurs sont proposés.

Gerer son e-reputation c’est communiquer mais surtout réagir et agir. A l’inverse de la communication classique (tv, support papier, etc …) où l’annonceur a le pouvoir sur le consommateur, Internet donne le pouvoir aux consommateurs et pointe du doigt les esprits peu scrupuleux.

L’e-reputation est un baromètre de confiance. L’intérêt et le bien-être du consommateur doit être remis au centre des préoccupations des entreprises, communiquer sans agir en ce sens serait malsain, le consommateur n’est plus dupe, attention au revers …

Bravo le Monde, pour ce publireportage basé sur une étude de cas e-reputation sans doute sponsorisée par Olivier Rippe le président de l’agence Proximity BBDO.

Attention l’e-reputation va au delà des singeries business et la transparence exigée par l’internaute sera intransigente.

Via @justepourdire et @nicolas2fr

Il est temps d’écouter vos consommateurs !

#SpamSocial Le « Social Media » indexe beaucoup de bruit dans Google

Attention c’est un article pour **** GEEK

Aujourd’hui c’est #SunBusiness du soleil à Paris depuis quelques jours et nos cœurs, nos projets, nos rêves montent en température.

Je me questionne sur la cohérence réel / virtuel de la réputation. Pas sur le fait qu’elle ne corresponde pas forcément à la réalité (on le sait) mais sur tout le bruit qui est crée par une info qui se multiplie que j’appellerai SPAMSOCIAL

C’est quoi le SPAM SOCIAL … (Pousser de l’information automatiquement sur différent support)

exemple théorique: (1 Blog -> 1 compte Twitter -> Facebook -> Plaxo -> Linkedin -> Friendfeed ) * (par les personnes + supports qui reprennent l’information) = Beaucoup de bruit pour rien (#SaleTrace)

Je ne critique car moi même je pratique, j’ai juste paramétré mes comptes et je valide régulièrement si mes status ou autre ne dérangent pas trop (Fin de l’interruption MKG)

exemple réel: J’ai crée rapidement une monnaie complémentaire de remerciement le #MKGTHANKS le remerciement pour service marketing rendu cf open money

J’ai posté un TWEET et 76 résultats sur google

Dans ce cas l’info n’est pas complétement pourri (à vous de juger!) mais vous imaginez quand je poste un TWEET je vais au restaurant, je vais faire pipi, il fait beau multiplié par 20 millions de twittonautes.
Waouh le massacre de pourrissage des data center de GOOGLE.

Finalement c’est peut être pour ça qu’il veule racheter TWITTER.