Acheter du DAO ? #Crypto-Monnaie #Liberté et #Speculation

Voilà un nouveau souffle, une innovation qui ferait la preuve qu’on peut se passer d’intermédiaire pour le financement de projets innovants et autres…

Le DAO est une organisation autonome Décentralisée « DAO » = « Decentralized autonomous organization »

Ce qui est encore plus important que Bitcoin, c’est la technologie sous-jacente la #Blockchain. Le potentiel de  la crypto-monnaie est infini. Le concept du blockchain peut être étendue à d’autres domaines et rendre beaucoup plus facile la notion de confiance.

La possibilité de transactions de pair à pair  va bientôt devenir une réalité. Imaginez les implications pour le commerce mondial, ou le financement de projets…

Ce qui explique mon intérêt pour DAOHUB !

Si on est moqueur on peut dire que DAO c’est un peu une monnaie décentralisée, une pincée social network connecting people, une pointe de Internet of things et un soupçon de OPenGov democracy avec un soubriquet de privacy.

Et pendant ce temps là, la levée de fonds pour la DAO, une forme de fond mutualiste qui se destine à soutenir des projets assez futuristes vient de dépasser les 3M d’Ether = environ 30M de dollars.

On est à l’endroit précis de la croyance, du pari, de la spéculation, de la prise de risque, de la création monétaire à la demande.

Ok, cela semble très pyramidale d’un coté mais tout à fait Bitcoinesque de l’autre, mais on vit là une énorme perspective de transformation de modèle économique, fin du modèle actuel et début de l’économie décentralisé sans intermédiaire. 

C’est très concret, ça revient à miser sur la réussites de projets comme ceux de slock.it ou Mobotiq, et les bénéfices de la DAO seront directement liés à la réussite de ceux ci.

Tu investis dans la DAO, slock.it demande les fonds à la DAO, la DAO accepte suite à un vote, Slock.it développe l’universal sharing network avec l’argent de la DAO et si ça marche tu touches une commission lorsque que l’universal sharing network est utilisé.
Slock.it est un exemple, d’autres projets peuvent faire appel à la DAO.

Il sert aussi à créer un fond qui pourra financer des projets, suite à des propositions qui seront faite à la DAO et que les possesseurs des DAO tokens pourrons voter.
L’idée est bien sur d’avoir un retour sur investissement, qui reviendra soit aux investisseurs, soit à la DAO.

Le DAO est une organisation autonome Décentralisée « DAO » = « Decentralized autonomous organization » –

C’est un nouveau type d’organisation humaine jamais tentée. Le DAO est supporté à partir du code informatique immuable, imparable, et irréfutable #BlockChain exploité entièrement par ses membres, et alimentée en utilisant l’ETH qui crée des jetons DAO.

Plusieurs aspects de cette structure sont révolutionnaires  :

– Inclusion: Le DAO exploite les contrats intelligents sur le blockchain Ethereum afin que toute personne, partout dans le monde peut être autorisé à participer. En échange de leur aide précoce, les participants reçoivent des jetons de DAO qui détiennent de nombreux avantages.

– Flexibilité: La DAO soutient les propositions qu’elle choisit pour leur caractère innovant, à livrer par les entrepreneurs. Certaines de ces propositions pourrait tenir aucune promesse de retour que ce soit (dans le cas d’un organisme de bienfaisance, par exemple), d’autres pourraient impliquer la construction de produits ou de services Le DAO pourrait alors utiliser à ses propres fins.

– Rentabilité et croissance: Les frais de DAO pour l’utilisation de ses produits ou services. Ce chiffre d’affaires est ensuite envoyé directement à l’OAC sous la forme de l’ETH. Le DAO a alors la possibilité d’accumuler cette ETH pour soutenir sa croissance, ou le redistribuer aux porteurs DAO Jeton comme une récompense.

– Gouvernance autonome: L’ETH détenu par Le DAO ne sera jamais géré de manière centralisée. Les porteurs DAO Jeton sont en mesure de voter sur les décisions importantes relatives à la gestion de la DAO, y compris le pouvoir de redistribuer son ETH entre eux.

Le DAO, représenté par des contrats à puce sur le blockchain Ethereum à l’adresse 0xbb9bc244d798123fde783fcc1c72d3bb8c189413, a l’intention de soutenir une série de propositions visant à créer des produits ou des services. Les porteurs DAO Jeton seront ensuite tirer parti de ces produits ou services, ou charger d’autres pour les utiliser.

The DAO a collecté plus de 2,9 millions d’ethers, en neuf jours. Cela correspond à plus de 27 millions de dollars au cours actuel ! Il s’agit d’ores et déjà du deuxième plus gros projet de crowdfunding de l’histoire.

La période de souscription, ou période de Création, est ouverte depuis le 1er mai 2016, et jusqu’au 28 mai 2016. Pendant cette période il est possible de créer des tokens DAO en envoyant des ethers au smart-contract de The DAO. En créant des tokens, vous participez à la création de cette organisation et vous pourrez participer aux votes sur l’octroi de ses fonds.

Après le 28 mai 2016, la phase de souscription sera terminée et il faudra acheter vos tokens sur une place de marché, possiblement plus cher cf l’histoire des bitcoins.

Cette période de création-souscription est divisée en trois phases :

–  Une première phase de 14 jours pendant laquelle l’envoi d’un ether sur le contrat de la DAO donne droit à 100 tokens.

– Une seconde phase de 10 jours pendant laquelle le nombre de tokens reçus diminue progressivement chaque jour pour chaque éther envoyé.

– Une troisième phase de 4 jours pendant laquelle il faut envoyer 1,5 ether pour avoir droit à 100 tokens.

Si vous souhaitez participer à The DAO, il est conseillé d’envoyer vos ethers au contrat avant la fin de la première phase. Celle-ci se terminera le 14 mai 2016 à 11h environ.

Les points clés de cet événement sont décrits sur le site https://daohub.org.

Les étapes d’achat de tokens  :

– la première, la plus simple, consiste à passer par le site MyEtherWallet. Elle peut être utilisée si vous avez créé votre wallet par l’intermédiaire du site

– La seconde est plus longue à mettre en place, mais elle offre plus de flexibilité : elle consiste à passer par l’Etherum Wallet, le logiciel officiel permettant de gérer un wallet Ethereum.

Moi je me tate, mais je pense acheter un petit Kg avant le 14 mai…

independence

News E-reputation Camp / Social Media / Monnaie complémentaire

Comme d’habitude « o temps suspend ton vol » ça évite d’écrire les billets à 22H.
Les nouvelles sont donc limite date de péremption mais les écrire c’est un peu les immortaliser.
Concernant le Barcamp e-reputation tout se passe à merveille, on a une super Team Barcamp qui avance dans l’efficacité et la bonne humeur. Au niveau des inscriptions à première vue il va y avoir du monde mais comme nous l’avons dit dans notre billet sur e-reputation Barcamp nous préférons brainstormer collé ça facilite les contacts. Cependant nous arrêterons les inscriptions demain et je me suis porté garant de respecter les capacités de la cantine.

Suite à un cours sur les « Social Media » samedi pour le mastere market in mind ESC Toulouse j’ai pu me rendre compte de l’impact et de l’évolution de sa gestion d’identité numériques à travers les réseaux sociaux.
2007 pas de trace d’identification professionnelle dans les résultats de google
2008 10% d’étudiant on un profil sur réseau pro pour la majeure partie Viadeo
2009 60% des étudiants ont marqué la toile en complétant leur profil dans (Viadeo, Linked in et weavlink)
Pas de photo de beuverie, ni billet douteux…
Pas encore de blog ni de twitter addict à suivre l’année prochaine
Initiation aux monnaies énergiques (monnaie virtuelle) les étudiants comprennent les enjeux comme un outil d’animation et de promotion (ça promet!!)

L’après midi j’étais à YOUONTHEWEB à Lille avec une partie de la team TWOLLARsGANG, j’ai assisté à l’atelier sur les monnaies complémentaires, nous avons cordialement invité tout le monde à nous rejoindre au Barcamp une petite video ici

La suite des prochaines aventures dans le prochain billet.

Monnaie Virtuelle (Open Money)=Kill apps de l’E-reputation

Pourquoi la monnaie virtuelle = Open Money va t’elle être une des pierres angulaire de la gestion de sa réputation/ de l’animation de communauté.

1. Réputation d’espace : je prends de la place sur la toile, c’est à dire… je fais du bruit !!

2. Réputation de reconnaissance ou certifiante : Elle se constitue avec la confrontation des supports off line et on line. Par exemple les articles de presse, conférences, prix, relations presse globales.

3. Réputation de mérite (recommandation, magot de monnaie virtuelle)

Dans cette triangulaire, l’espace de visibilité d’une marque ou d’un individu, se distingue entre réelle notoriété, influence d’un groupe, publicité payante, et spam indexing de résultat.
En gros, les bloggeurs et référenceurs peuvent inonder l’espace d’information.

La réputation certifiante est plus rare car la reconnaissance presse ou les prix ne sont en général pas quotidiens, et souvent, l’impact media off line n’a pas la même visibilité (echo/ résonnance) sur le on line.

Un article dans un Canard de renoin (magazine) est souvent peu visible sur votre nom et la thématique. A l’inverse, un twitt de n’importe quoi, prendra rapidement sa place qu’un article de presse.

La réputation de mérite est beaucoup plus efficiente et réelle. On vous recommande de faire sa réputation via un réseau social type linked in.
On vous arrose de monnaie virtuelle (Open Money Multi-currency).
Une balance account qui certifie de vos compétences, votre investissement, votre gentillesse, vos prise de risques, à une valeur beaucoup plus importante qu’une ligne sur un CV.

Pourquoi ?

Car on est dans un processus de certification, comme si votre collègue, votre patron, prenait sont téléphone pour faire votre promotion.
A l’image des recommandations, l’injection de monnaie virtuelle (Open Money) dans un groupe permet de valoriser son investissement tout en jouant. Mais permet aussi de démasquer les profiteurs.

Cette monnaie virtuelle, c’est quoi et ça fonctionne comment ?

Le propre de l’Open Money c’est que tout le monde peut créer une monnaie (Multi Currency).

Ok… c’est bien de créer une monnaie, mais le but c’est de la faire vivre. Et Oui !!!

Comme un bon community manager, le currency manager va devoir évangéliser une communauté (au sein d’une société, un club d’échec, une monnaie de soirée….enfin tout ce qu’on peut imaginer)

Une fois la monnaie créée, il faut la faire circuler. Notamment par le biais du networking et des partenariats.

Que fait- on de l’argent gagné ?

Tout d’abord, il est synonyme de sa réputation !
Ensuite, on peut la convertir en donation. Le but c’est un peu de faire du développement durable, des projets à plusieurs…enfin quoi partager ! (C’est un concept moderne non)

L’Open Money (monnaie virtuelle) est biodégradable, effectivement puisqu’elle ne passe pas par la planche à billets.
Une banque centrale « Open source » donne un droit d’entrée et de sortie à définir, ainsi que l’émission sous limite ou limité.

Le sujet qui m’intéresse actuellement est l’animation de communauté en créant la monnaie d’une marque d’une entreprise. J’en ai touché quelques mots à de grands groupes. Le discours passe et amuse, on sent la faisabilité !

Nous allons l’expérimenter lors du Barcamp E-réputation afin de créer du contenu en amont et d’avoir des orateurs et intervenants de qualité.

Ainsi Open Money pourrait être la killer apps de la gestion de réputation et de l’animation de communauté.

Lien pour plus d’explication :
Twollars

Et n’oubliez pas de venir faire un tour sur :
Le groupe Facebook E-Reputation
Le wiki du Barcamp
Le blog du barcamp