Histoire d’amour et données personnelles (Épisode 2)

IMPORTANT, lire en premier l’épisode 1  .

Retrouvez sa famille dans cet océan de données n’est pas une chose facile. On doit, pour être certain de trouver ses géniteurs, utiliser son numéro de sécurité social ou son numéro fiscal de référence.

Notre ex couple de Data décident d’utiliser leurs numéros de sécurité sociale. Ils ou IELLES  cherchent sur le WEB, le DEEP WEB mais aussi dans le DARK WEB car il permet de se cacher ou de faire des transactions anonymes.

Après des recherches peu poussées mais profondes, les codes des parents ont été retrouvés dans une fuite de données de santé. Pour ceux qui ne connaissent pas en gros, c’est un site tiers qui a eu des autorisations bidons pour récolter ou être intermédiaire de vos données de santé. Ce site n’a aucune sécurisation et forcément c’est fait braqué. En France on en est à peu près 2 millions de numéros de sécu liés à des informations ultra-confidentielles.

Ces numéros sont immédiatement rangés et mis en vente sur le site internet shopping du DARK WEB appelé étrangement TULASDANSLEBABA.ONION

capitalisme de surveillance
capitalisme de surveillance

Notre ex couple se jette sur l’offre et met au panier ces datas qui pourront les aider à retrouver leurs hôtes humains (les parents), retrouver leurs souverainetés numériques et enfin comprendre et réparer cette erreur de mauvais choix de CLOUD.

Malheureusement l’article n’est plus disponible… C’est l’assurance « Votre bien être avant tout » qui a racheté sous le manteau toutes les données. Elle n’a pas le droit oui… mais bon c’est un peu le Far West du capitalisme ici, appelé par certain capitalisme de surveillance (un système économique centré sur la marchandisation des données personnelles dans le but principal de faire du profit). Ces géants sans foix ni lois font leurs marchés pour ajuster leurs primes et nourrir leurs intelligences artificielles, c’est pas JOJO mais c’est la réalité.

Pour en revenir à nos moutons, nos ex amoureux, déjà éprouvés par leur fin de relation n’ont pas avancé d’un iota sur la recherche de leurs parents.

L’opportunité de la fuite de données rachetée par le groupe d’assurance est un échec. 

Notre ex couple se ressert les coudes et toutes ces épreuves les rapprochent. Ils se rappellent les années BIG DATA où tout était à inventer. Ils avaient même fleurté en mode DATALOVE, prolongation de ce qu’est l’amour dans la sphère numérique….

Vous verrez dans le prochain épisode, comment ces gentilles DATA essaierons de partager avec le grand public leurs trouvailles.

Publié par nicolas2fr

Druide et ambassadeur de Hackeurs -> <- CAC40. Combat la liberté et l'échange, fan de code et des logiciels libres même si des fois j'utilise les GAFAM pour m'amuser avec l'ennemi.

Laisser un commentaire