Reprise contenu page Mydatalabs sur webarchive en attendant le nouveau site Internet

Tout d’abord merci à webarchive sans qui je n’aurai pas pu récupérer cette page

MyDataLabs est un ChangeTank à but non lucratif ayant pour objectif de développer une communauté d’apprentissage, d’exploration, d’échanges et d’actions autour de l’écosystème des données personnelles.

L’association créée le 27 mars 2013 est née d’une volonté de faire exister juridiquement et de rassembler une micro-communauté francophone de plus de 600 explorateurs francophones passionnés défrichant les usages, enjeux et opportunités du Quantified Self, de l’Internet des Objets et de la Maison Connectée.

Nous croyons que l’explosion de la qualité et la quantité de données personnelles peut créer de gigantesques opportunités de développement de valeur et peut aider à résoudre quelques-uns des plus grands défis de société : vies personnelles, économies, rapports sociaux et identités.

Nous sommes basés à Paris et notre langue de travail est à cette heure le français.

rôles

Boesendorfer Vienna 006.JPG

source wikipédia – piano
  • Clavier tempéré
  • Directeur de 50A
  • Entrepreneur
  • Architecte Social
  • Trésorier de MyDataLabs

page personnelle

Je fais le druide, c’est à dire je fourre mon nez dans la stratégie digitale, la technologie, la gestion de projet et de la recherche et développement. Je suis un intermédiaire entre le monde des programmeurs et le monde de l’entreprise, en gros je dois faire parler un hacker avec un boss du CAC 40. Et pour faire tourner tout ça, je gère les finances de la pépinière digitale.

Je travaille sur l’Identité_numérique_(Internet), les réseaux sociaux, l’E-réputation et le web sémantique (work in progress)

1977 Naissance le 28 janvier à Besançon
1985 Codeur sur MO5 TØ7 maitrise Basic + initiation au langage Pascal
1995 Gestionnaire de communauté conference room AOL [1]
1996 Creation du concept store « La Maison de l’Olivier » Quai Frederic Mistral Saint Tropez
2003 SEO création de la galerie de peinture [2]
2004 Mémoire de Mastère (MS) Management de Projet E- Business à ESC Brest basé sur la théorie des 6 degrés de séparation [3]Le networking social [4]
2005 Conférence RMS Network [5]Le business networking en ligne [6]
2008 Plénière – Qu’est ce qui est le plus important : l’animation ou les outils? [7] vidéo [8]
2009 Barcamp, EreputationCamp [9][10]
2010 Conférence sur le thème « Impact du community manager dans l’entreprise 2.0 : marque, administration, politique et individu deviennent ils une co-propriété animer par tous ? »[11]
[12]
2011 Colloque International à Lyon, L’identité numérique et maîtriser sa E-réputation[13]
2012 Article lemonde.fr les ados sur Twitter[14]
2013 MyDataLabs
2019 Livre Web 2.0, 15 ans déjà et après ? 7 pistes pour réenchanter Internet !

nicolas2fr (discussion) un peu partout sur la toile.

Liens externes

Ailleurs

mots-clé

In Paris, druide @agence50A #curieux #amoureux #entrepreneur #innovation #socialmedia #r(e)volution #barcamp #slowlife #piano #écriture
Paris, France · nicolas-bermond.com

contact : nicolas@mydatalabs

  1. AOL
  2. Galerie Peintre
  3. Stanley Milgram, Memoire Small World 2004
  4. Le networking social 2004
  5. RMS Network 2005
  6. Le business networking en ligne 2005
  7. Rencontres Internet d’Autans 2008
  8. [http://www.doppelganger.name/2009/02/reputation-et-identite-numeriques-par.html vidéo
  9. thématique e-reputation 2009
  10. [1] barcamp wiki
  11. Les rencontres d’Autrans 2010
  12. Article Publicité : les petites entreprises investissent les médias verticaux L’Atelier BNP Paribas Group 2010
  13. Les journées du e-learning 2011
  14. Le Monde 2012

Edito : Une rentrée masquée

On se déplace dans Paris presque comme un 15 août, les cyclistes sont maintenant les stressés du volant, les réseaux sociaux sont mous du genou et l’activité a repris sans reprendre.

On s’attendait à un « next normal » et finalement on vit un entre-deux, une sorte de purgatoire tous masqués, silencieux, de façon résignée. On a du mal à envisager un retour à la normale du moins vis-à-vis du télétravail et du chiffre d’affaire de l’ensemble des acteurs du marché.

On peut se poser des questions sur l’ADN des entreprises et sur l’utilisation du foncier. En effet, compte tenu de la situation, le siège des entreprises deviendra t’il l’hôtel 5 étoiles du groupe ? De l’autre côté les salariés vont ils facturer à leurs employeurs leurs outils numériques personnels utilisés au service de l’entreprise ?

Dans tous les cas on change d’époque et l’incertitude devient la règle. Être de plus en plus pragmatique et numérisé devient incontournable. Dans ce contexte de rentrée très particulier nous mettons à votre disposition l’accès à notre ressource center.

Vous retrouverez des outils efficaces et structurés qui permettent d’envisager le moyen terme pour piloter et déployer votre stratégie numérique.

Bonne rentrée et prenez soin de vous !

Nicolas Bermond

Edito : En recherche d’autonomie

Bonjour à vous,

Nos péripéties sanitaires étant loin d’être terminées, nous avons décidé de vous parler d’autonomie et d’automatisation numérique cette semaine. 

On peut définir celle-ci comme l’ensemble des actions qui permettent à une entreprise de continuer à exploiter son activité online et à maintenir ses applications métiers lorsque le système se paralyse (quand vous n’avez plus accès à vos ressources). 

L’autonomie numérique est la première étape vers l’indépendance du web et la souveraineté numérique*. L’automatisation consiste à utiliser des logiciels pour créer des instructions et des processus reproductibles dans le but de remplacer ou de réduire l’interaction humaine avec les systèmes informatiques*.

Nous sommes persuadés qu’une entreprise doit travailler en parallèle son autonomie en formant au mieux ses salariés et son automatisation en travaillant sur l’ensemble des scénarii marketing et informatiques qui lui permette de gagner sur des tâches à faible valeur ajoutée.   

Nous parlons ainsi d’un écosystème Homme / Machine en phase avec un monde « up and down » qui confine, déconfine en attendant les grands changements.  

Quelques exemples pour être autonome  :

  • Hébergement : être capable de redémarrer votre serveur
  • Site / être capable de mettre un message d’information en page d’accueil
  • Réseaux sociaux / être capable de faire un planning édito et des messages de crise
  • Messagerie / être capable de créer ou supprimer une adresse

Et pour automatiser :

  • Scénarii (Marketing, RH, BizDev)
  • Chat Bot

A très bientôt dans le cyber-espace.

Nicolas Bermond   

*Des infos sur l’indépendance du web et la souveraineté numérique :

Déclaration d’indépendance du cyberespace

Qu’est-ce que l’IndieWeb ?

La souveraineté numérique

Qu’est-ce que l’automatisation informatique ?

 

Pour s’inscrire à la newsletter, chercher dans le footer ou dans un bloc de 50a.fr