Catégories
Coworking

Naissance de Federation.fr / Fédérer les envies de nouvelles vies

Nous ne pouvons pas rester immobile, inactif face à la transition intégrale que nous vivons.

C’est une transition qui va bien au-delà de la technologie. Elle touche tout et tout le monde et détruit aussi bien les certitudes, que l’écologie sans parler de nos libertés.

Notre formation et nos savoirs qui était valable pour une vie, ils sont de nos jours valides pour 3 ans.

Concernant l’écologie, plus de trois enfants sur quatre respirent un air toxique en France.

Enfin et pour couronner le tout l’accès massif à nos données personnelles et l’utilisation non régulée font de ce mélange un cocktail explosif.

Nous ne pensons pas qu’il y aura un effondrement total.

Nous pensons par contre que ce monde sera invivable sans protection. Nous pensons que ce monde sera ultra surveillé.

Nous pensons que ce monde sera à 2 vitesses. Ceux qui produisent et apporte de la valeur ajoutée versus les inutiles qui seront parqués et utilisés pour faire le travail que ne peuvent pas faire les machines.

Nous sommes toujours maître de notre avenir, ras le bol de se plaindre si on veut changer et faire changer, il faut agir.

Pour cela, on peut soit rejoindre une initiative qui nous intéresse soit la créer, ou pourquoi pas fédérer en attendant de construire son projet.

Nous sommes dans ce cas et nous avons donc décider de fédérer les initiatives qui nous inspirent et d’organiser des événements. Pour cela nous avions en stock un nom de domaine très générique fédération.fr, on a installé un wordpress version indieweb et recyclé un compte twitter.
Pour démarrer, nous avons fait une veille d’une 50aine de projets, inspirants, innovants. Assez de matière pour amorcer le lancement de fédération.fr.

Nous souhaitons aussi offrir des outils concrets pour passer à l’action (de la réflexion au prototype).

Vous pouvez nous rejoindre pour contribuer ou vous inscrire à la newsletters sur le site https://federation.fr

Catégories
Coworking

1ere agence de design thinking à décliner ses ateliers post-it en atelier pour JamBoard

 

Fier d’être la 1ere agence de design de service à décliner nos ateliers post-it en atelier JamBoard*.

Une très jolie expérience de co-design avec Google et Plissken Studio.

Retrouvez l’ensemble de notre méthode sur le site de l’ agence digitale 50A

Nos ateliers de co-design :
Acculturation show https://www.50a.fr/methodologie/acculturation-show
Personae & Storyboard https://www.50a.fr/methodologie/personae-storyboard
Prototype web & app https://www.50a.fr/methodologie/prototype-web-app
Plan d’action Com/Mkt/RH https://www.50a.fr/methodologie/plan-action-com
Ecosystem map https://www.50a.fr/methodologie/ecosystem-map
Parcours client https://www.50a.fr/methodologie/parcours-client
Inbound Marketing https://www.50a.fr/methodologie/inbound-marketing
Cockpit de pilotage https://www.50a.fr/methodologie/cockpit-pilotage

JamBoard*

Le Jamboard est un tableau digital, mobile et connecté proposé par Google. Tout comme un tableau standard, celui-ci permet de prendre des notes, de faire des schémas mais sans devoir utiliser de vrais feutres ou de chiffon pour effacer : tout se fait par l’intermédiaire d’un gros stylet pour écrire, de votre main pour déplacer les éléments et d’un objet rond pour gommer ! Il reconnaît aussi l’écriture mais également des formes d’objets. Et l’avantage principal est qu’il se connecte à votre GGSuite et permet aussi de faire de visio- conférence de qualité.

Nicolas Bermond

Catégories
Coworking

Merci à tous pour cette incroyable soirée !

Le 21 juin 2018

Catégories
Coworking OpenLife / Moi

La quarantaine

Je me suis complètement oublié dans le travail, dans la paternité… Je crois que je vis la crise de la quarantaine*


*La quarantaine (terme attesté en français depuis les années 1180 signifiant « espace de quarante jours » est le fait de mettre à l’écart des personnes, des animaux, ou des végétaux durant une certaine période. Cet isolement sanitaire forcé avait pour but d’empêcher la transmission de maladies supposées contagieuses et est toujours utilisé en cas de suspicion de ce type de maladies. Elle désigne aussi au figuré la condition d’une personne mise volontairement à l’écart (ostracisme).

Dans un sens plus large, on désigne par zone de quarantaine les locaux servant au stockage, à l’étude ou à la transition d’éléments biologiques non-implantés dans l’environnement desdits locaux. L’objectif n’est plus uniquement sanitaire, mais surtout écologique : la dispersion de ces organismes exotiques étant susceptible de conduire à une invasion. De telles zones peuvent se trouver dans les aéroports, mais aussi dans les centres de recherches ou les parcs zoologiques.

Source : Wikipedia
Design : Acrymx
Texte : Nicolas Bermond

Catégories
Coworking OpenLife / Moi

Le Beaujolais Nouveau, c’est Top ! #PrimaireLeDebat #Rhone #SaoneEtLoire #Vin #AOC #AOP 

« il y a du très mauvais, et du très bon, Quand il est fait de manière respectueuse du terroir, et que l’année a un bon potentiel de vendange, ça peut donner de très belles choses ».

Un vin qui doit cependant se consommer avec modération.

Catégories
Coworking OpenLife / Moi

Il est l’Or de se transformer !

« le marché a 1000 milliards d’euros de potentiel de création de valeur d’ici à 2025 et on est bien décidés à en prendre un petit bout »

Depuis des mois on parle de transformation numérique, de transition digitale, de disruption, d’uberisation, d’économie on demand…
unnamed

Beaucoup de gros mots (buzzworld) qui ne servent pas à tout le monde. Car dans la plupart des cas la première étape de la transformation numérique correspond à la la rationalisation de son système d’information et  le partage agile des responsabilités dans la société. Un travail qui n’a pas encore été effectué dans toutes les entreprises.

Avez vous ?

1. un système de gestion client à jour => connaissance client / prospect
2. un process de vente éprouvé => animation commerciale multi canal
3. des indicateurs de performance => mesure de l’ensemble de l’activité via des cockpits
4. une gestion de projet / hiérarchisation plus horizontale => méthode agile
5. une communication transparente => sociale et engagée

Pour tout ceux qui n’ont pas intégré ces 5 points pas besoin de lire la suite 🙂

Pour les autres nous allons partager nos experimentACTIONS.
Depuis 2 ans nous vivons la transformation numérique sur nous et avec nos clients.

Nous nous interrogeons sur un phénomène qui s’immisce de plus en plus dans les conversations et qui inonde depuis quelques temps les médias spécialisés. Confère les couvertures de magazine « Changer ou mourir », « Où en êtes vous dans votre transition », « Il est temps de s’uberiser »…

Tous les jours il y a un nouveau manifeste, livre blanc et étude en tout genre.
Nous ne pensions pas que l’effet « transformation » prendrait autant et nous nous sommes même posé la question :

« C’est quoi cette F**** transition, de l’esbroufe ou une vraie rupture ? »

Pour nous la transformation numérique bouleverse les entreprises depuis l’avènement de l’informatique, l’arrivée d’Internet, le fonctionnement en réseau et l’usage du pair à pair. Le problème c’est que beaucoup de monde ont raté des chapitres ou des épisodes de la grande histoire des Internets.

On joue le jeu, on ne crache pas dans la soupe. On vit bien une vraie rupture qu’on a schématisé de cette manière.

 

Sans titre

La transformation numérique = (w)Technologie + (w)Homme + (p)Modèle économique

La technologie est au centre de tous les processus :

  • Elle est de plus en plus accessible
  • Elle évolue de manière exponentielle
  • Elle permet de rationaliser n’importe quel écosystème

Les Hommes ne se managent plus de la même manière :

  • Ils doivent s’adapter à la génération Y, et autres millennials… Le management doit s’horizontaliser et laisser à chacun un espace pour se révéler et s’épanouir.
  • Ils doivent changer de structure organisationnel, l’organisation industrielle en silo laisse la place à la méthode agile et à l’itération… Les projets se découpent et s’emboitent plus facilement.
  • Ils doivent  se servir du code de l’autre (open source) et nous prototypons à volonté (Impression 3D).
  • Ils doivent innover à plusieurs et de préférence en faisant appel à l’extérieur pour imaginer et concevoir les produits et services de demain (open innovation).

Les modèles économiques sont impactés par la technologie et les usages :

    • Google donne accès à l’ensemble des biens de consommation et de ce fait supprime l’ensemble des intermédiaires.
    • Facebook organise et forme les personnes à fonctionner en réseau, crée un nouveau statut social (e-reputation)
    • Bittorrent apprend les notions basiques du pair à pair.
    • Creative common permet de créer / gerer ses propres règles de droit d’auteur
    • Bitcoin propose un moyens de paiement sécurisé et decentralisé
    • Etc etc …

Grâce à ce socle, nous voyons apparaitre de nouvelle stratégie d’entreprise, incubation, rachat de start up, uberisation de service, développement de l’économie collaborative…

Les entreprises qui n’ont pas encore changé de cap, sont certainement en pleines réflexions.
A ces entreprises je leur dédie ces quelques mots.

Le plus dangereux est de rester immobile… Il faut apprendre à naviguer dans le brouillard… Il faut apprendre à tomber et se relever en permanence…Et si c’était mieux après !

 

.