Peut on compter sur la génération Z ?

Avoir 20 ans évolue radicalement tous les 10 ans, la génération Y (les millenials) plutôt égocentrique, peu créatif avec un faible engagement collectif laisse la place à la Génération Z. Elle a le sens des valeurs , une vision internationale, fonctionne en réseau mais qui n’a plus aucune confiance en l’establishment. 

En 2021 ils ont 15 à 25 ans, ils attendent plus d’engagement des marques, des entreprises, de l’état enfin de tout le monde.

Après les Y les millennials, qui ont cru prendre le pouvoir au sein de la cellule famille du fait que le sens de l’éducation a été pour la première fois inversée. L’adsl et internet ont donné aux enfants une avance technologique et un accès à la connaissance supérieure à leurs parents. C’est une génération assez prétentieuse ne supportant pas la hiérarchie. 

La génération z est beaucoup plus surprenante et semble plus apte à vivre dans un monde dur et complexe.

Elle est à la fois  engagés et auto-centrés, accros aux images parfaites d’Instagram et  en quête d’acceptation de soi. Ces adolescents portent sur leur épaule le poids la fin d’une civilisation mais surtout de trouver des solutions jamais imaginées ou d’inventer le monde demain.

Cette génération « We » se retrouve dans l’activisme, l’inclusivité et la technologie pour le bien de la planète. Je peux passer ma journée seule devant mon écran mais monter à 16ans des applications pour consommer moins, aider la communauté LGBTQ ou monter un réseau social pour aider ma génération à aller mieux. Ceux sont des as du growth hacking (piratage de croissance). Avec 3 bouts de ficelle, un ordinateur et une connexion, ils orchestrent un lancement de campagne viral, communautaire et gratuit. Pour le même résultat une entreprise serait prête à payer des millions.

Le combat principal à mener est l’écologie, devant l’éducation et les inégalités. Un autre axe clé, une grosse majorité estiment qu’il faudrait consommer mieux plutôt que moins.

La « génération Z », pour la moitié d’entre elle, pense que les entreprises ne s’engagent sur les sujets de société que par calcul. 

generation z licorne
go z vous allez y arriver

Les jeunes demandent à être accompagnés pour changer de comportement mais aussi les assister dans leurs missions de « changer le monde » 

Peut on compter sur la génération Z ? Bonne question !! me répond quasi ironiquement un Z dans mon entourage.

Cette réponse est d’une « Z » pureté, en gros ça veut dire, tu es sympa toi, tu as profité à 100% de la société, de la consommation, tu n’as rien fait pour transmettre l’endroit comme tu l’as trouvé, s’en parler de la dette pour les 12 prochaines générations… Et moi je vais devoir me taper le boulot de sauver la planète…

Dans un monde bien fait on devrait accompagner cette génération à l’ensemble des changements auxquels ils seront confrontés.

Alors on les aide comment ces jeunes Z ???

@nicolas2fr

 

Publié par nicolas2fr

Druide et ambassadeur de Hackeurs -> <- CAC40. Combat la liberté et l'échange, fan de code et des logiciels libres même si des fois j'utilise les GAFAM pour m'amuser avec l'ennemi.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

Laisser un commentaire

Reposts

  • Comiti-Venediger Jess
  • thibaut brousse