Edito : Une rentrée masquée

On se déplace dans Paris presque comme un 15 août, les cyclistes sont maintenant les stressés du volant, les réseaux sociaux sont mous du genou et l’activité a repris sans reprendre. On s’attendait à un « next normal » et finalement on vit un entre-deux, une sorte de purgatoire tous masqués, silencieux, de façon résignée. […]